• A la recherche des poteries disparues...

    A la recherche des poteries disparues, les ateliers de potiers du PNR de la Brenne, exposition temporaire du 28 mars au 31 décembre 2015

    Il existait sur le territoire du PNR de la Brenne, jusqu'à la fin du 18e siècle, voire le début du 19e, des ateliers de potiers produisant "des pots en terre du pays". Or la mémoire locale n'en a gardé aucune trace, même au Blanc où ces ateliers sont pourtant qualifiés au début du 19e comme ceux pour lesquels "cette fabrication est la plus étendue et la mieux soignée du département de l'Indre".  L’écomusée vous propose avec l’exposition « « À la recherche des poteries disparues » de partir à la découverte de ces artisans oubliés et de leurs productions.

    En croisant recherche bibliographique, en archives et prospections sur le terrain, sept sites d’ateliers, pour certains très anciens, pour d’autres fonctionnant toujours au début du 19e siècle ont pu être identifiés sur le territoire du Parc. De véritables lignées de potiers ont été retrouvées, en particulier autour du Blanc, de Pouligny-Saint-Pierre et de Bélâbre. Au nord du Parc, à Sainte-Gemme, si les potiers locaux s’éteignent au milieu du 18e siècle, la qualité de la terre a longtemps lié la commune aux fabriques de porcelaine de l’Indre et du Cher.

    Le plus difficile aujourd’hui est d’attribuer une production à ces ateliers. Un inventaire des poteries mené depuis plusieurs années nous permet de vous présenter des « pots en terre du pays », sans que nous puissions toutefois être sûrs de leur lieu de fabrication : des épis de faîtages couronnés d’anses et d’oiseaux, à la cruche vernissée, de l’énorme cuvier de terre noire, utilisé pour faire la lessive, aux petits pots déposés dans les tombes du Moyen-Âge, découvrez la diversité des formes et des coloris de ces objets du quotidien.

     

     

    Épi de faîtage, Le Blanc, Ville Haute : c'est à la suite d'un inventaire des épis de faîtage que l'écomusée s'est intéressé aux ateliers de potiers...

     

     Cuvier, Saint-Hilaire-sur-Benaize

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cruches à boire ou buies, grillotte à châtaignes et vases de stockages (Tilly, Saint-Michel-en-Brenne, Le Blanc, Concremiers)

     Ils laissent la place, au 19e siècle, aux pots de grès venus de l’extérieur (de La Borne, de la Puisaye ou de Verneuil-sur-Indre) qui envahissent le marché berrichon, provoquant la disparition des derniers potiers locaux.

     

     

    Soupière réalisée en 1860 par Félix Pegain, potier au Blanc.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L’écomusée vous invite avec cette exposition à participer à la recherche de ces poteries disparues et à découvrir, au fil de la présentation, la variété des poteries fabriquées ou utilisées sur le territoire du Parc naturel régional de la Brenne du Néolithique à nos jours.

    Bonne visite !

     

    Horaires d'ouverture :

    Avril à juin et septembre : du mardi au dimanche de 14h à 18h

    Juillet et août : tous les jours de 10h à 12h30 et 14h à 18h

    Octobre à décembre : du mardi au dimanche de 14h à 17h30

    Renseignements : 02 54 37 25 20 ou par mail

     

    « Berry, Bresse et Bretagne : le costume à la croisée des cheminsCollecte de témoignages sur l'histoire locale de la confection »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :