• Les maîtres du feu

    Bien avant d’être les maîtres de l’eau en créant les étangs, les hommes de Brenne ont été les maîtres du feu, utilisant le bois des forêts comme combustible : la métallurgie, avec ses bas-fourneaux puis hauts-fourneaux, a été pendant plus de 2000 ans une activité primordiale qui n’a cessé qu’à la fin du 19e siècle. Les fours des tuiliers ont fonctionné depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, tandis que les fours à chaux, nombreux au début du 20ème siècle, ont laissé la place à un seul site de production, l’un des plus modernes d’Europe, à Saint-Gaultier.

    Dans le cadre des animations du réseau écomusée, Hélène Guillemot, directrice de l’écomusée, vous invite à la suivre sur les traces des « maîtres du feu »  au cours de trois visites commentées :

    • Le samedi 26 juillet, à Oulches

    De 1991 à 1993 le site du Latté à Oulches a été fouillé par des archéologues du CNRS. Ils y ont découvert trois bas fourneaux de réduction du minerai de fer.

    Vous rencontrerez, sur le terrain, François Lécole, agriculteur retraité propriétaire du site fouillé et Jean-Claude Marquet, archéologue et géologue pour découvrir le minerai de fer et le site où étaient installé les fours, puis l’univers des métallurgistes gallo-romains autour de la mise en scène du moulage de l’un des fours, dans une salle de la mairie d’Oulches.

    Rendez-vous à 15h place de l’église à Oulches

    Réservation obligatoire à l’office de tourisme de Saint-Gaultier : 02 54 47 14 36

    Moulage et reconstitution de l'élévation d'un bas-fourneau antique de l'atelier du Latté à Oulches (36)

     

    • Le mercredi 30 juillet à Bélâbre

    Créée en 1534, la forge de la Gastevine, située sur la rivière de l’Anglin, appartenait, avec celle de Charneuil en aval, au Marquis de Bélâbre. Les forges de Bélâbre faisaient travailler plus de 300 ouvriers, du muletier nomade au fondeur spécialisé logé sur place. Elles se sont éteintes en 1877. La promenade vous fera découvrir le village de La Forge qui conserve encore la base du haut-fourneau, quelques bâtiments d’exploitation et les habitations des ouvriers.

    Rendez-vous à 15h à La Forge

    Réservation obligatoire à l’office de tourisme de la Marche occitane - val d’Anglin : 02 54 37 22 21

    Base du Haut-fourneau (19e s.) de la Forge de la Gastevine, à La Forge, Bélâbre (36) 

    • Le mercredi 6 août à Saint-Gaultier

    À l’orée du 20e siècle, plus de 300 ouvriers travaillaient à la production de chaux à Saint-Gaultier et Thenay. Aujourd’hui Saint-Gaultier accueille encore une usine, l’une des plus modernes d’Europe. Hélène Guillemot vous invite, avec la complicité d’Hubert Goyon, ancien directeur de l’usine Bonnargent-Goyon, à découvrir l’histoire de cette industrie, des anciens fours à bois aux nouvelles installations.

    Rendez-vous à 15h à l’office de tourisme, Saint-Gaultier

    Réservation obligatoire à l’office de tourisme de Saint-Gaultier 02 54 47 14 36

    Fours à chaux, avenue de Lignac à Saint-Gaultier (36) 

     

    Durée des visites : de 2h30 à 3 h

    Tarifs : adultes : 5 € (enfants  2,50 € ),

     

    Ces trois visites sur le thème des "maîtres du feu" peuvent être complétées par la visite de la tuilerie de La Lorne à Ruffec le mardi 26 août (renseignements office de tourisme du Blanc 02 54 37 05 13).

    « Des chèvres et des sarcophagesDu 28 au 31 juillet : tapisserie, fromages et carpes »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :